Les faits :

Du 22 au 26 mars dernier s’est déroulée la semaine de l’Epargne salariale.

Un évènement qui nous permet de nous arrêter sur ce dispositif largement répandu dans les grandes entreprises, mais méconnue des TPE.

Et pourtant, il gagne à être connu tant pour le bénéfice du dirigeant à titre personnel , que pour les avantages attribuées à son entreprise.

Rappel de son fonctionnement :

L’épargne salariale est constituée principalement de :

  • La prime de participation calculée en fonction du bénéfice dégagé par l’entreprise,
  • La prime d’intéressement calculée en fonction du résultat de l’entreprise atteint,
  • L’abondement qui correspond au complément versé en plus des versements réalisés.

Son principe est donc de la verser à chaque salarié en utilisant un produit adapté.

Deux compartiments peuvent accueillir l’épargne salariale :

  • Le PEE (Plan d’Epargne Entreprise),
  • Le PERCO (Plan D’Epargne Entreprise Collectif).

Vous pouvez en tant que chef d’entreprise mettre en place librement un ou plusieurs dispositifs d’Epargne Salariale.

Ces deux dispositifs sont accessibles par toutes les entreprises à partir d’un salarié.

Mais quel est son intérêt ?

L’Epargne salariale permet d’optimiser l’épargne fiscalement et socialement.

En effet,

  • Les sommes versées sous forme de participation, d’intéressement ou d’abondement sont exonérées de charges sociales patronales et salariales,
  • Les TPE de moins de 50 salariés bénéficient aussi d’une exonération du forfait social de 20 % sur ces sommes,
  • L’entreprise bénéficie de la déduction du bénéfice imposable des sommes versées dans le cadre de l’Epargne salariale,
  • Et pour les bénéficiaires (Salariés et Chef d’entreprise), les sommes placées sur un Plan d’Epargne Salariale sont exonérées de l’impôt sur le revenu.

Un dispositif plus adapté pour le chef d’entreprise ?

Le PER Collectif est la solution qui convient le plus particulièrement au chef d’entreprise avec salariés. Et pourquoi ?

  • Il cumule les avantages de l’épargne salariale,
  • Il profite des versements volontaires, déductibles du revenu imposable (dans la limite de son plafond de déductibilité),
  • Les sommes déduites à l’entrée seront ensuite fiscalisées à la sortie, mais le calcul peut s’avérer avantageux selon sa situation au moment de son départ à la retraite.

Il ne lui sera donc pas nécessaire de recourir à un produit retraite individuel.

En conclusion

Vous souhaitez mettre en place ce produit au sein de votre structure, pour vous-mêmes, ou alors revoir les modalités de votre contrat en cours, nous nous tenons à votre disposition pour toute étude.

______________________

Envie d'en savoir plus ?

Vous voulez échanger à propos de cette information ou vous souhaitez nous poser une question ? Contactez-nous grâce au formulaire ci-dessous et nous vous répondrons au plus vite.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

______________________